Les métamorphoses de Juliette

texte Valérie Penven images Juliette Jourdain

Elle puise son inspiration dans le cinéma,
la bande dessinée, les musiques de films et la mode.
Ses photographies nous plongent dans un univers onirique
et fantastique, des compositions vaguement inquiétantes
comme un ouvrage d’Edgar Alan Poe.

Tour à tour Jack Sparrow, Pierrot lunaire ou belle rebelle tatouée, la photographe joue avec l’art consommé de la métamorphose pour surgir dans des autoportraits à chaque fois différente, à chaque fois renouvelée. Juliette Jourdain aime se travestir en homme ou se grimer en personnage étrange sorti tout droit d’un conte de fée ou serait-ce d’un scénario de Tim Burton ? « Je me fabrique comme je veux, c’est plus facile de me mettre en scène plutôt que de l’expliquer à un modèle. J’arrive plus facilement au résultat souhaité » explique la jeune femme. Son extravagance, parfois teintée d’humour, parfois désenchantée, elle la fabrique en studio où elle maîtrise parfaitement la lumière, le fond, ainsi que le maquillage pour créer compositions et personnages qui lui rappellent l’époque où elle peignait des tableaux. Artiste dans l’âme, Juliette a toujours aimé dessiner et peindre. Elle a bien failli s’orienter vers une école de dessin mais, à 18 ans, son père lui offre un appareil photo tout simple qui change le cours de son destin. Après une licence en psychologie, elle étudie 3 ans la photo à l’EFET à Paris puis se lance. Free-lance depuis 2 ans, elle a déjà participé aux prestigieuses Rencontres de la Photographie d’Arles en 2014 et expose quelques images à Yellow Corner, une galerie présente dans le monde entier. Nous sommes tombés sous le charme insolite de l’univers de Juliette, un talent à suivre, assurément !

www.juliettejourdain.com

This photographer is inspired by movies, comics, film music and fashion. Her images whisk the viewer off to a dreamlike, fantasy world with a slightly unsettling edge, a bit like a novel by Edgar Alan Poe. Jack Sparrow one minute, pantomime clown or pretty tattooed rebel the next, this photographer toys with the consummate art of metamorphosis to create self-portraits that are certainly different and have a new spin every single time.  Juliette Jourdain likes to dress up as a man or turn herself into a weird fairy tale character. Sometimes she transforms into something that wouldn’t be out of place in a Tim Burton movie. “ I turn myself into what I want ; it’s easier for me to get in character than having to explain what I’m looking for from a model. I get what I’m after much faster that way ” the young lady explains. Her eccentricity, occasionally tinged with humour, at times a little disenchanted, comes to life in her studio where her mastery of lighting, backdrops and make-up come together to create compositions and characters that are reminiscent of when she painted canvases in the past. An artist to the very core of her being, Juliette has always loved drawing and painting. Art school was in her sights until her father gave her a camera at the tender age of 18, a simple gift that was to change her destiny. After graduating in psychology, she studied photography for 3 years at EFET in Paris before getting down to business. As a freelance photographer for the past 2 years she has already taken part at the prestigious Arles Photography Festival in 2014 and exhibited some of her images at Yellow Corner, a gallery with worldwide status. We have fallen head over heels for Juliette’s unique and alluring world. Definitely a talent to watch !

TOP